samedi 21 juin 2008

On en apprend des choses, sur le 'ternet.. !

Disgression

On utilise parfois à tort le mot disgression pour digression. En effet, la forme disgression n’existe pas et constitue un barbarisme.

Lire la suite...


Le mot digression vient du latin digressio « action de s’éloigner ». En rhétorique, le mot latin digressio signifie plus précisément « action de s’écarter du sujet ». En français, le nom digression désigne couramment un développement oral ou écrit qui s’écarte du thème principal.

Exemples :

- Dans ses discours, Pierre se lance souvent dans des digressions philosophiques. (et non : disgressions)

- Après avoir fait une longue digression, il est revenu à notre sujet. (et non : disgression)

- J’aime bien cet auteur dont les textes sont toujours ponctués de digressions amusantes sur le genre humain. (et non : disgressions)

L’emploi erroné et très fréquent de disgression pour digression peut s’expliquer par l'influence de mots formés du préfixe dis-, qui indique la séparation, la différence ou le défaut, comme discontinuer, disjoindre, disjoncter, disparaître et disharmonie. Par analogie, on ajoute un s après di- pour rattacher digression à cette série lexicale. Comme le nom digression évoque l’idée d’une séparation d’avec le propos principal, la forme dis- semble s’être imposée dans l’esprit de certains locuteurs. En fait, digression vient du latin digressio, qui vient lui-même de digredi « s’éloigner du sujet » formé justement du préfixe dis- et de gredi « marcher, s’avancer ». Cependant, en latin le s de dis- disparaissait devant la consonne g.

7 commentaires:

lila* a dit…

Mais si c'est rentré dans le langage courant et que ça se trouve dans le dico, c'est plus considéré comme une faute.

Miuu a dit…

j'ai rien compris.

:s

on dit digression ou on le dit pas :o

Yoxigen a dit…

Mais c'est PAS dans le dictionnaire. Enfin je crois pas ^^' c'est pas dans les dicos en ligne en tout cas.

Miou : on dit gression !

_Strange_ a dit…

Dans un registre autrement plus bouleversant, j'ai appris qu'on *POUVAIT* dire "malgré que", qu'il n'y avait aucune raison linguistique de ne pas le dire.
C'est juste que les académiciens sont des grosses putes soumises à des sautes d'humeur/décisions aléatoires.

Preuve en image [PARENT ADVISORY - EXPLiCIT CONTENT] :
http://www.tv5.org/TV5Site/lf/merci_professeur.php?id=3703&id_cat=

Yoxigen a dit…

PUTAIN !!

Toi aussi tu connais "Merci Professeur" !!! :')

_Strange_ a dit…

Ben oui, c'est moi qui t'ai tout appris...

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.